View AllArticles

Thursday, April 4, 2019

Migrations mondiales au 21ème siècle : Un cadeau empoisonné...? [Partie 3]


Migrations mondiales, 21ème siècle, cadeau, emposionné, Mayotte, Doulah Management Expertise, Expertise, Consultant, Conseil, www.davidibrahim.net


"A qui profite le crime...?" Cette question est plus que jamais intéressante pour révéler les personnes profitant des migrations mondiales. Un flux de population en provenance des pays pauvres prêt à enfreindre la loi, à affronter la mort pour migrer vers un avenir perçu comme meilleur. 


Les migrations mondiales à notre époque : Un cadeau à bien des égards 


On a besoin de tous pour faire un Monde., Migrations mondiales, 21ème siècle, cadeau, emposionné, Mayotte, Doulah Management Expertise, Expertise, Consultant, Conseil, www.davidibrahim.net
On a besoin de tous pour faire un monde.


On peut effectivement énumérer les apports de ces migrations à commencer par les avantages pour le pays d'origine :
  • Evolution des mentalités indispensable pour impulser le progrès socio-économique
  • Adoption des méthodes de travail les plus efficaces
  • Investissement dans le pays d'origine en vue d'encourager l'initiative personnelle et la création d'entreprises
  • Prise d'informations sur la culture et les marchés étrangers essentielle pour favoriser les échanges commerciaux (notamment par l'export).
Ces éléments favorables ne sont réalistes que dans le cas où le migrant s'intéresse et continue à investir d'une manière ou d'une autre (d'un point de vue matériel ou immatériel) dans son pays d'origine.

Quant au pays d'accueil, on peut citer pour lui les contributions suivantes :
  • Regain de dynamisme apporté par une population soucieuse d'améliorer son niveau de vie coûte que coûte 
  • La majorité des migrants sont jeunes et donc susceptibles de répondre au défi du système des retraites par répartition* (*retraire financée par la population active) notamment des pays occidentaux
  • Possibilité pour les employeurs de bénéficier d'une main d'oeuvre à bas coût et ainsi tirer les salaires vers le bas pour un profit toujours plus élevé
  • Relais de choix en la personne des migrants et de leurs descendants pour faciliter les échanges commerciaux à l'export.
Là aussi, afin que ces apports salutaires se matérialisent, il faudra établir une véritable politique de l'immigration visant à :
  1. Vérifier la capacité d'adaptation des nouveaux arrivants pour ne pas être un fardeau pour le pays hôte.
  2. Être en capacité de les former.

Mais un poison des plus dangereux pour la stabilité mondiale

Peut-être serait-il judicieux de façonner pour nous plusieurs montures..?, Migrations mondiales, 21ème siècle, cadeau, emposionné, Mayotte, Doulah Management Expertise, Expertise, Consultant, Conseil, www.davidibrahim.net
Peut-être serait-il judicieux de façonner pour nous plusieurs montures..?


Les limites du système migratoire actuel tel qu'il se dessine peuvent se résumer ainsi :

Pour le pays d'accueil :
  • La moitié de la population mondiale vit sous le seuil de la pauvreté, cela représente plus de 3,4 milliards d'habitants. De ce fait, est-il envisageable d'accueillir un tel flux de migrants pour une île de 374 km² ou encore un pays tel que l'Angleterre ou la France sans conséquences majeures au niveau socio-économique...?
  • Un grand nombre des migrants n'ont peu ou pas les capacités intrinsèques de s'adapter, évoluer et vivre de manière digne dans le nouveau pays d'accueil. Ainsi, des poches de criminalité résultent de ces populations alimentant un sentiment de rejet (ou racisme, on peut parler ici de synonymes dans ce type de contexte)
Pour le pays d'origine :
  • Les populations les mieux qualifiés restent à l'étranger et ne profitent pas au pays d'origine qui en a pourtant tant besoin
  • L'absence de volonté d'investir dans le pays d'origine laisse le champ libre à des despotes et favorise leur main mise sur le pays
  • Il n'y a peu ou pas de "création de richesse" dans bien des cas où la diaspora ne transfère pas des fonds destinés à soutenir la création d'entreprises mais plutôt consacrés aux besoins quotidiens. Cela entretient un cycle de dépendance et décourage l'émancipation. Après tout, rendre service c'est s'efforcer de défaire son prochain des chaînes de la dépendance (Inspiré de Tom PETERS "Leaders don't create followers, they create more leaders.")

Le système migratoire moderne, outil de déstabilisation au profit d'une minorité

Un système est un ensemble de pratiques organisées en vue d'atteindre un but. Dans le cas des migrations mondiales, on constate bien souvent la répétition du schéma suivant :


  1. Identification de richesses (souvent des matières premières)  
  2. Soutien aux opposants au pouvoir en place s'il y a difficulté à avoir accès à ces matières premières
  3. Déstabilisation du pays cible et guerre déclarée
  4. Accès aux richesses premières désirées
  5. Migration massive des populations sinistrées puis accueil pour répondre à des besoins économiques et de gouvernance mondiale






On peut effectivement parler d'un véritable "Ordre dans le désordre". Les vagues migratoires semblent bénéficier à la fois aux élites des pays d'origine et des pays d'accueil. Pour les élites du pays d'origine cela sert notamment à se maintenir au pouvoir grâce au départ des populations les plus en difficulté et donc les plus susceptibles de se rebeller. Quant au pays d'accueil, cette nouvelle main d'oeuvre est bien utile pour garder les salaires bas et ainsi profiter de bénéfices conséquents. Le système migratoire moderne parvient à attirer vers lui des populations bien souvent exploitées. Au vu de ce constat, on peut se poser les questions suivantes : 
  • Peut-on parler comme certains de traite du genre humain qui a juste changé de forme...?
  • Les migrations mondiales, réalité historique, ne doivent-elles pas plutôt être organisées en vue du Bien commun...?
  • Quel est aujourd'hui notre véritable défi : Satisfaire les besoins socio-économiques là où ils se trouvent ou continuer à satisfaire les dominants ?
Vous trouverez ci-dessous un ouvrage de référence dans le domaine :



Référence :

https://www.banquemondiale.org/fr/news/press-release/2018/10/17/nearly-half-the-world-lives-on-less-than-550-a-day

1 comment:

  1. Pour participer à cette réflexion, merci de laisser vos commentaires ci-dessous.

    ReplyDelete